Les plus beaux sites religieux de l’Inde

Accueil > Le Blog d’Inde en Direct > Les plus beaux sites religieux de l’Inde
Les plus beaux sites religieux de l’Inde
Une grande diversité religieuse

L’inde est une terre de contrastes. Le pays est aussi grand qu’un continent, et il est multiculturel et pluriethnique. Rien d’étonnant donc qu’un grand nombre de religions soient présentes dans le pays. L’Inde est le berceau de l’hindouisme, du bouddhisme, du jaïnisme et du sikhisme. Mais le pays accueille depuis toujours des fidèles pratiquant l’islam, le judaïsme et le christianisme. Voici quelques sites religieux parmi les plus intéressants du pays. Visiter ces lieux sacrés est important pour les voyageurs, afin de mieux comprendre l’Inde, dans sa globalité et sa diversité.

Les monastères bouddhiques du Ladakh

Tout autour de Leh, de très beaux monastères, accrochés à leur piton rocheux, surplombent la vallée. Vous pourrez assister aux chants dans la salle de prière à Thiksey, Lamayuru, Hemis ou Chemrey, par exemple. Conques, tambours et cymbales sont de la partie. En période de festival, les moines effectuent des danses masquées impressionnantes. Bien sûr, les routes d’accès sont splendides, avec les hauts sommets enneigés et les villages traditionnels.

Le temple d’Or d’Amritsar, Punjab

C’est le sanctuaire le plus sacré du sikhisme. La base du temple, de marbre blanc, est sculptée avec finesse. Elle est surmontée de murs et d’un dôme couverts de feuilles d’or. Le temple semble flotter sur l’eau, dans une douce atmosphère de sérénité. A l’intérieur, le temple abrite le Guru Grant Sahib, le livre saint des sikhs. Selon les principes de charité du sikhisme, 100 000 repas par jours sont préparés pour les pèlerins dans le réfectoire.

Mc Leod Ganj (Dharamsala), Himachal Pradesh

C’est le lieu de résidence du Dalaï Lama et de la communauté tibétaine en exil. L’ensemble architectural du Tsuglagkhang abrite un gompa et un temple tibétain. C’est un haut lieu de pèlerinage pour les bouddhistes. Vous pourrez visiter le temple de Kalachakra, avec ses magnifiques peintures murales du mandala de la Roue du temps. Profitez de la ville pour flâner ou pour prendre un cours de yoga.

Monastère de Tawang, Arunachal Pradesh

Ce monastère bouddhique fortifié est très célèbre pour sa bibliothèque aux manuscrits rares. Dans la salle de prière, un Bouddha de 8m de haut veille sur les fidèles. La décoration de la salle est très raffinée. C’est ici que le Dalai- Lama résidât après avoir fui du Tibet, et avant de s’installer à Mc Leod Ganj. Si vous venez à l’aube, vous pourrez assister à la prière du matin, c’est un grand moment de ferveur.

Jama Masjid, Delhi

C’est la plus grande mosquée de l’Inde. Elle peut accueillir jusqu’à 25 000 fidèles. Shah Jahan, l’empereur moghol qui fit construire le Taj Mahal, fit construire la mosquée au XVIIe siècle. C’est avant tout un lieu de prière, mais aussi un lieu de rassemblement ou les fidèles aiment rester pour discuter et se retrouver. Le quartier que l’on traverse pour atteindre la mosquée est très pittoresque. Les ruelles étroites et les vieux bazars ont beaucoup de charme. Il y a beaucoup d’autres mosquées très belles partout dans le pays, visitez-les !

Temple d’Ashkardam, Delhi

Ce sanctuaire est l’un des plus grands temples hindous du monde. Fait de grès rose et de marbre blanc, il est entouré de jolis jardins et fontaines. Pas moins de 20 000 statues de divinités ornent les murs, sans compter les éléphants de pierre qui semblent avancer en procession tout autour du bâtiment principal. Inauguré en 2005, il est équipé d’écrans multimédias qui expliquent l’histoire de l’hindouisme, religion plusieurs fois millénaire.

Temple de Ranakpur, Rajasthan

Ranakpur est un petit village situé entre Jodhpur et Udaipur. Il doit sa renommée à un magnifique temple jaïn dédié à Adinath, le premier Tirthankara (saint jaïn). Construit en marbre blanc, ce sanctuaire est une véritable dentelle de pierre. Chaque centimètre carré des murs, piliers et coupoles est gravé avec un raffinement rarement égalé. Divinités, danseuses, guirlandes de fleurs ornent les parois des 24 salles. Un pur joyau, dans un écrin.

Temples de Delwara à Mount Abu, Rajasthan

Unique station climatique du Rajasthan, Mount Abu est surtout réputée pour ses temples jaïns, homologues de celui de Ranakpur sur le plan architectural. On raconte que pour inciter les sculpteurs à travailler avec une grande finesse, on les rétribuait en fonction de la quantité de poussière de marbre qu’ils produisaient. Le résultat est époustouflant tellement le niveau de technicité est élevé. Sublime, vraiment !

Pushkar, Rajasthan

Pushkar est une petite ville sacrée pour les hindous. Elle compte des centaines de temples. Le plus célèbre est celui de Brahma, seul temple actif de l’Inde dédié au Créateur. Les pèlerins viennent se baigner dans le lac pour se laver de leurs pêchés. D’autre part, tous les ans en novembre a lieu la foire aux dromadaires. Des éleveurs viennent acheter ou vendre quelques 50 000 dromadaires ou chevaux dans une ambiance festive. Amis photographes, vous ferez de beaux portraits !

QUI SOMMES NOUS ?

Bodhgaya, Bihar

Il y a 2600 ans, le prince Siddhârta Gautama atteignit l’Eveil à Bodhgaya, sous l’arbre de la Bodhi. Il devint alors le Bouddha. De nos jours, des pèlerins et des visiteurs affluent du monde entier. Ils viennent découvrir, prier, se recueillir et méditer dans ce lieu sacré pour les bouddhistes. Le temple de la Mahabodhi fut rasé plusieurs fois, mais il y règne toujours une atmosphère de sérénité.

Varanasi, Uttar Pradesh

Haut lieu de la spiritualité indienne, Varanasi est une ville sacrée pour les hindous. Les pèlerins se purifient au bord du Gange et les saddhus méditent au bord des ghâts. En faisant une promenade en barque au lever du soleil, vous verrez la ville sainte s’éveiller. Le soir, vous pourrez assister à la prière en hommage au fleuve, et vous comprendrez la ferveur des pèlerins. Enfin, à Varanasi, la vie côtoie la mort et vous verrez de nombreuses crémations. Une expérience indispensable pour mieux comprendre la philosophie indienne.

Temples de Shatrunjaya à Palitana, Gujarat

Au sommet d’une colline où Adinath, le fondateur du jaïnisme, médita sous un arbre, Shatrunjaya est un ensemble de temples construits pendant 9 siècles. Le plus grand temple est sculpté à profusion, avec la grande finesse qui caractérise l’ornementation des temples jaïns. Pour admirer les détails des sculptures et la vue sur la ville de Palitana, il faut monter 3500 marches, mais cela vaut la peine !

Puri, Orissa

Le temple de Jagannath, avatar de Vishnu et maître de l’univers, est gardé par deux lions en pierre. Ce temple actif du XIIe siècle est interdit aux non-hindous. Mais depuis le toit de la bibliothèque située juste en face, on peut admirer ce temple magnifique qui fait vivre 20 000 personnes. Le merveilleux temple du Soleil de Konark, lui, n’est plus actif depuis longtemps, mais il est spectaculaire, car conçu comme un char de pierre,  et classé au Patrimoine mondial.

Sravanabelagola, Karnataka

Bien avant d’arriver dans la ville, vous apercevrez la statue de Sravanabelagola, ou Bahubali, le fils du fondateur du jaïnisme. Pour aller voir de plus près ce bloc monolithique de granit, il vous faudra gravir les 614 marches qui mène en haut de la colline. Tous les 12 ans, des millions de fidèles viennent en pèlerinage. Ils arrosent la statue de lait, eau sacrée, poudres colorées, et de pierres semi précieuses. Sur la route entre Mysore et Hampi, vous verrez ce site, mais aussi les temples de Belur et Halebid, deux merveilles architecturales à ne pas manquer.

Madurai, Tamil Nadu

Le temple de Meenakshi est dédié à Shiva et son épouse. Les immenses portes (gopuram) qui entourent le temple, sont particulièrement colorées et couvertes de milliers de divinités. Chaque soir à 21h, une effigie de Shiva est amenée avec ferveur en procession au sanctuaire de Meenakshi, pour que les époux passent la nuit ensemble. Au petit matin, Shiva rentre « chez lui ». Le quartier piéton tout autour du temple est agréable, il fait bon y flâner.

Rameshwaram , Tamil Nadu

Rama, avatar de Vishnu et héros de l’épopée de Ramayana, partit combattre le démon qui avait séquestré sa femme Sita. A leur retour, Rama voulut rendre grâce à Shiva. De nos jours, des milliers de pèlerins hindous viennent au temple de Ramanathswamy de Rameshwaram pour rendre hommage à Rama et Shiva. L’architecture est semblable à celle du temple de Madurai, mais l’atmosphère est différente, même si la ferveur est aussi intense.

Synagogue de Kochi, Kerala

La très belle synagogue Pardesi remonte au XVIe siècle. Elle fut détruite par les Portugais puis reconstruite deux ans plus tard par les Hollandais. Elle possède une chaire dorée ornée de faïences chinoises peintes à la main. Les lustres éclairent joliment l’intérieur. Quant à la tour de l’horloge, elle est particulièrement élégante. Cet édifice est l’une des 17 synagogues que vous pourrez voir dans le pays, réparties dans toute l’Inde.

Basilique de Bom Jesus, Goa

Célèbre dans la communauté catholique, la basilique de Bom Jesus est imposante par sa taille. Elle abrite la tombe et la dépouille de Saint François Xavier, le saint patron de Goa. La basilique est un haut lieu de pèlerinage à Old Goa. Elle est, pour son architecture, placée au Patrimoine Mondial de l’Unesco. Vous verrez beaucoup d’églises en Inde du Sud, où s’est établie la communauté catholique, en particulier au Tamil Nadu et à Kochi.

En conclusion :

La liste ci-dessus n’est, bien sûr, pas exhaustive. De nombreux autres sites religieux méritent un détour et vous permettront de bien vous imprégner des différentes cultures en Inde. Selon les régions que vous visiterez, nous pourrons vous conseiller d’autres lieux qui sont eux aussi authentiques et plein de ferveur.

N’hésitez pas à nous contacter pour plus d’informations. Nous serons heureux de vous aider à organiser votre circuit sur mesure !