0
Accueil > Visites par Région > Autour de Udaipur: hors des sentiers battus

Autour de Udaipur: hors des sentiers battus

Hors des Sentiers Battus – D’autres villes sont bien moins touristiques que les précédentes. Pourtant, elles sont tout autant dignes d’intérêt ! A Mount-Abu, les temples de marbre du  Diwara Temple sont d’un raffinement rarement inégalé. A Dungarpur, le Juna Mahal est un palais dont la décoration intérieure et les fresques sont remarquables. A Ranakpur, le temple d’Adinath est une véritable dentelle de pierre. La forteresse de Kumbhalgarh, avec son impressionnante muraille, symbolise la puissance militaire.

Voici quelques suggestions de visites :

Mount Abu - Temple de Dilwara

Mount Abu, située au sud du Rajasthan, est la seule station climatique de la région. Construite au bord d’un lac, elle est réputée pour les temples de Dilwara, situés à proximité. Cet ensemble de cinq temples fut construit entre le XIe et le XVe siècle. Chacun est dédié à un Saint jaïn différent. Deux d’entre eux sont remarquables. Les artisans étaient, paraît-il, rétribués en fonction de la quantité de poussière de marbre qu’ils produisaient. 

Devant le temple le plus ancien se trouve une procession d’éléphants. A l’intérieur, 48 piliers entourent le sanctuaire central, dédié à Adinath. Ils sont sculptés avec une finesse inouïe : divinités, danseurs, musiciens, animaux à profusion ornent les colonnes. Entre les personnages, une multitude de fleurs de petits animaux ou des motifs géométriques. La coupole est délicieusement ouvragée, et la fleur de lotus en son centre est taillée d’un seul bloc.

Bâti deux siècles plus tard, le second temple est plus petit mais paraît encore plus somptueux. Il aura fallu que 2500 artisans travaillent pendant 15 ans pour que l’on puisse admirer aujourd’hui un intérieur de temple aussi sublime. Les divinités, danseurs et musiciens sont sculptés avec une telle grâce que l’on pourrait penser que le temple est en ivoire et non en marbre ! Le pavillon de la Danse est couvert d’apsaras magnifiques et la rosace de la coupole est un pur joyau.

Dungarpur - Juna Mahal

Petite ville située au bord d’un lac, à 100 km d’Udaipur, Dungarpur est à l’écart des hauts lieux touristiques. Sur le lac, un petit temple dédié à Shiva trône sereinement. La famille royale veille sur lui depuis le palais d’Udai Bilas, du XVIIIe siècle. Le bâtiment est en partie aménagé en hôtel, mais se visite. Au beau milieu de la cour s’élève un surprenant édifice appelé « palais-colonne », dont les façades sont décorées d’une multitude d’arcades et finement sculptées.

 

Mais le trésor de Dungarpur est incontestablement le Juna Mahal. Derrière son architecture rajpoute sévère, ce palais protégé par la roche sur lequel il est dressé regorge de peintures murales de toute beauté. Dans la salle d’audience, le trône du roi est exposé, comme figé dans le temps. Des scènes de chasse et des épisodes de la vie de Krishna ornent les murs. Les couleurs sont restées particulièrement chatoyantes.

Au fur et à mesure que l’on monte dans les étages, et il y en a cinq, les surprises ne manquent pas. Magnifique décoration murale, incrustations de miroirs, fresques remarquables, qui ont été miraculeusement épargnées par le temps. Au dernier étage, la stupéfaction est grande. Au fond d’un couloir, cachées dans un placard, des scènes du Kama Sutra sous forme d’une « bande dessinée » sont pleines d’humour.

Ranakpur

Ranakpur - Temple Jain

Situé entre Udaipur et Jodhpur, le site de Ranakpur rassemble plusieurs temples. Construit au XVe siècle, le temple jaïn des quatre visages, le Chaturmukha, est le plus connu. Le temple est dédié à Adinath, mais seuls les fidèles jaïns sont autorisés à voir son effigie. Dans cet édifice de marbre blanc, une forêt de 1444 piliers soutient un ensemble de 80 dômes. Chaque espace sur les piliers est minutieusement ciselé, avec une extrême finesse et un poli de haute qualité.

 

Les divinités, danseurs animaux et motifs floraux sont sculptés avec beaucoup de grâce. C’est l’un des plus beaux temples jaïns de toute l’Inde et il est classé, lui aussi, au Patrimoine Mondial. On reste vraiment muet d’admiration face à une telle splendeur. Deux autres temples jaïns plus modestes sont édifiés à proximité, et leur ornementation est tout aussi intéressante. Un temple hindou du XIIIe siècle, dédié au Dieu Soleil, est, lui aussi, intéressant.

 

Kumbhalgarh

Perdu en pleine nature au cœur des Monts Aravalli, la forteresse de Kumbhalgarh est particulièrement imposante. Elle surgit au dernier moment, sur une route de toute beauté. Avec ses remparts de 36 km de long, c’est le fort le plus imposant après Chittorgarh. La forme ventrue de ses bastions surprend. A l’intérieur, la forteresse abrite juste un petit village. On y trouve toutefois des temples, des palais et des jardins. Classée au Patrimoine Mondial de l’Unesco, elle mérite largement la visite !

 

Conseils aux voyageurs

A Mount – Abu et Ranakpur :

  • Les horaires d’accès aux temples pour les visiteurs non jaïns sont entre 12h et 17h.
  • Comme dans tous les temples jaïns, les objets en cuir (ceintures, chaussures…) ainsi que les appareils photos et les téléphones portables doivent être déposés à l’entrée.
  • Une tenue correcte est exigée : pas de shorts, pas de débardeurs.

A Dungarpur :

  • Pour visiter le Juna Mahal, il faut s’adresser au palais Udai Bilas. On acquitte d’un droit d’entrée. Le gardien des lieux vous accompagne, la visite est guidée. Un pourboire est apprécié.

N’hésitez pas à nous contacter pour plus d’informations. Nous serons heureux de vous aider à organiser votre circuit sur mesure !