Voyage dans le Nord-Est de l’Inde

Accueil > Le Blog d’Inde en Direct > Voyage dans le Nord-Est de l’Inde
Voyage dans le Nord-Est de l’Inde

Delhi – Dhekiajuli – Dirang – Tawang – Bomdila – Nameri – Ziro – Daporijo – Along – Damro – Pasighat – Dibrugarh – Mon – Tuensang – Mokochung – Tuophema – Khonoma – Kohima – Jorhat (île Majuli) – Kaziranga – Delhi (cliquez ici pour voir le circuit sur Google Maps)

L’itinéraire que nous vous proposons est réellement hors des sentiers battus, dans cette région méconnue du Nord-Est . Les états d’Assam, de l’Arunachal Pradesh et du Nagaland se trouvent à la frontière du Bhoutan, du Myanmar, du Bangladesh et du Tibet. Vous y découvrirez des forêts denses, des paysages splendides, avec les sommets himalayens en toile de fond. Dans les réserves naturelles, vous observerez des animaux sauvages. Mais vous irez surtout à la rencontre de peuples à la culture tribale, qui luttent au quotidien pour préserver leur environnement, leurs villages, leur culture et leurs traditions.

Véritable paradis pour les aventuriers, cet itinéraire vous permettra de découvrir des vallées reculées où les nombreuses ethnies sont restées isolées de l’Inde moderne.

Premiers pas en Assam

Ce circuit commence à Delhi, où vous découvrez la capitale indienne avant de vous envoler vers l’état d’Assam, situé dans le Nord-Est du pays. A quelques kilomètres de l’aéroport se trouve la petite ville de Dhekiajuli. Les plantations de thé couvrent les collines environnantes et un joli camaïeu de vert s’offre à nos yeux. Sur la route, entre Dhekiajuli et Dirang, le village de Shergaon mérite une halte. Il est situé au cœur d’une vallée fertile. L’eau y abonde et le climat est propice aux cultures. Pommes, noix, grenades et kiwis sont abondants dans la région.

Monastères bouddhistes en Arunachal Pradesh

Sur la route, vous découvrirez de belles vallées. On peut y observer des grues à col noir lorsqu’elles migrent vers le Tibet. A Dirang, les habitants, éleveurs de moutons habitent de petites maisons de pierre pleines de charme, typiques de la région Nord-Est. La route se poursuit vers le village de Nyukmadung, resté authentique, avant de monter au col de Sela (4420 m d’altitude). Des monastères bouddhistes sont parsemés ci et là, et les drapeaux votifs répandent leur mantras au gré du vent ! Le monastère d’Urgelling est l’un des plus beaux de la région, après celui de Tawang. C’est un grand complexe monastique de l’école Gelugpa (bonnets jaunes).Lors des fêtes, les moines exécutent des danses masquées. Le  monastère abrite de très beaux thangkas, des livres sacrés et une grande statue de Bouddha.

Un premier parc naturel

Avant de rejoindre Bombila, dans l’Arunachal Pradesh, nous visiterons plusieurs villages typiques pour découvrir la vie locale. Vous voici aux confins de l’Inde, vraiment au Nord-Est du pays. Un peu plus loin, la réserve naturelle de Nameri offre de belles possibilités de balades pour observer les oiseaux. Des mammifères tels que sangliers, éléphants sauvages et quelques tigres. Après ce safari, vous irez à la rencontre du groupe ethnique Nyishi, avec leurs beaux costumes traditionnels. Ils sont cultivateurs, la vallée est particulièrement fertile. Les rizières en terrasse et les villages aux alentours constituent un décor de carte postale.

Petits villages de montagne

Petite halte à Ziro, jolie station climatique. Tout autour, les villages Apatani abritent une petite communauté tribale .Les gens vivent dans des maisons sur pilotis, construites en bambou et en bois. Les femmes ont le visage tatoué et des pastilles en rotin sur les ailes du nez. A Daporijo, les tribus des Hill Miris et des Adi Gallongs nous accueillent. Les Adis sont de très bons chasseurs, et les Galongs, des cultivateurs chevronnés. La route pour accéder à la petite ville est magnifique : jungle peuplée d’animaux, hauts sommets, rivières, pour notre plus grand plaisir. Dans les villages, les maisons avec leur toit de palme ont beaucoup de charme.

La vallée du Brahmapoutre

Dans la région d’Along, vous rencontrerez d’autres tribus, aux coutumes différentes. Mais chut ! Nous vous laissons les découvrir. Voici le fleuve Brahmapoutre. Pour le franchir, nous utiliserons une passerelle de 70m de long, élaborée en bambou et en rotin. Pas d’inquiétude, elle est renforcée par des câbles en acier ! De l’autre côté du fleuve, les tribus Adi Kimong et Adi Karko habitent des villages isolés. Autour de Damro, de belles balades, voire des randonnées, sont possibles, pour admirer les paysages et les villages de cette région du Nord-Est de l’Inde. En route vers d’autres villages pour découvrir les ethnies Padam et Idu Mishmi. Nous rejoignons les plaines pour aller à Pasighat puis atteindre les berges du Brahmapoutre à Dibrugarh, dans l’état d’Assam, célèbre pour son thé.

Nagaland, le royaume des guerriers

Nous franchissons ensuite la « frontière » du Nagaland. La beauté des paysages est à couper le souffle. Autrefois, dans ces vallées reculées, 16 tribus de chasseurs de tête s’attaquaient à tout intrus. Ces traditions n’ont plus cours de nos jours, et à Mon, vous profiterez de cette ville paisible avant de partir vers les villages Nagas. Le premier se nomme Shangnyu. A votre arrivée, allez saluer le chef du village, qui vous invitera peut-être à visiter sa demeure. L’architecture des maisons de Chui, avec leur toit de chaume et leurs piliers ouvragés, est surprenante.

Mosaïques tribales

Notre route nous mène dans la région du Tuensang, où vit la communauté Chang. Trois fois par an, des festivals s’y déroulent et les guerriers exécutent des danses traditionnelles du Nord-Est. Vous aurez l’occasion de visiter plusieurs villages, de découvrir les traditions locales et profiter de la nature. En traversant la forêt pour aller à Mokokchung, vous découvrirez encore d’autres villages, certains où l’artisanat est remarquable, d’autres, de la tribu des Aos, animistes, pour mieux comprendre la philosophie attachée à cette spiritualité. Dans le village de Tuophema, les traditions sont bien ancrées et vous verrez devant chaque porte des lances et des cornes d’animaux tel un trophée !

Nature et traditions

Les habitants de Khonoma sont des cultivateurs dans l’âme. Ils s’occupent de leurs rizières en terrasse à merveille. Ils protègent la nature et luttent pour conserver leurs droits et leurs coutumes en tant qu’indigènes. Pas très loin, se trouve Kohima, la capitale du Nagaland. Si vous y séjournez en décembre, allez jusqu’à Kisama, village dans lequel se déroule chaque année le festival du Horn Bill. Durant trois jours, seize communautés viennent, chantent et dansent. Ils racontent les épopées des guerriers nagas, vêtus de leurs costumes colorés.

De retour en Assam

A Jorhat, il faut prendre un ferry pour se rendre sur l’ïle de Majuli. C’est l’un des bancs de sable du Brahmapoutre. L’ïle est soumise aux intempéries, elle disparaît sous les eaux pendant la mousson. Mais en saison, elle est d’une beauté inégalée. Vous visiterez des satras, monastères dédiés à Vishnu, et en particulier à Krishna. Ils sont propres à la région d’Assam. Vous y verrez peut-être des moines efectuant des danses masquées. Pour finir, nous visiterons le parc national de Kaziranga, le royaume des rhinocéros. Vous observerez également des ours, tigres, éléphants, léopards et panthères, sans oublier les oiseaux. La nature sauvage et luxuriante est sublime. Vous reprendrez ensuite un vol domestique pour rejoindre Delhi. Vous retrouverez la mégapole trépidante, après un mois passé au beau milieu de la nature, pour un circuit hors sentiers battus !

Quelques informations :
  • Les voyageurs qui ne disposent pas de 4 semaines de congés peuvent envisager ce circuit autrement :
    • Si vous avez deux semaines, vous pouvez faire une première partie de circuit de Delhi à Dibrugarh, puis rejoindre l’île Majuli et le parc de Kaziranga avant de rentrer sur Delhi. En seconde partie, de Dibrugarh à Delhi, en visitant le Nagaland.
    • Si vous avez trois semaines, ou si vous ne supportez pas bien l’altitude, vous pouvez suivre cet itinéraire en retirant la partie de circuit qui passe par Dirang, Tawang et le col de Sela.
  • Il est déconseillé de visiter ces régions du Nord-Est en individuel.
  • Vous devez demander un permis pour traverser les différents états, votre agence vous donnera toutes les informations utiles.
  • Vous partirez en voiture privée avec un chauffeur pendant toute la durée du circuit.
  • Il y a 2800 km à parcourir en 28 jours, soit une centaine de kms par jour en moyenne ; Les routes ne sont pas toujours très bonnes, nous sommes dans des régions reculées, et peu touristiques.
  • L’infrastructure hôtelière n’est pas très développée. Mais vous trouverez des chambres d’hôtes agréables et des lodges dans les parcs animaliers.
  • En décembre, vous pourrez assister au festival des Horn Bills. Il y a d’autres fêtes en janvier, février et mars, contactez-nous.
  • Pour observer les rhinocéros, mars est le meilleur mois.
  • En parcourant notre blog, vous pourrez lire nos conseils pour préparer votre voyage sur mesure, et pour découvrir les plus beaux monuments de l’Inde ou les plus beaux sites religieux de l’Inde.
  • Les amoureux de la nature aimeront les parcs nationaux, safaris et tigres en Inde. 
  • Les mélomanes seront intéressés par les festivals de danse et de musique en Inde.
  • Les voyageurs  qui souhaitent compléter leur découverte de la partie Est de l’Inde seront sûrement intéressés par notre circuit au Sikkim et à Darjelling.

Si nous n’affichons pas les tarifs de nos voyages en Inde, c’est que ceux-ci dépendent du nombre de participants au voyage et aussi de vos choix en matière de transport, d’hébergement et d’activités . Mais n’hésitez pas à nous contacter et nous vous communiquerons toutes les informations que vous souhaitez.