French FR English EN Italian IT
French FR English EN Italian IT

Circuit de trois semaines au Ladakh

Accueil > Le Blog d’Inde en Direct > Circuit de trois semaines au Ladakh
Circuit de trois semaines au Ladakh

Ce circuit au Ladakh de trois semaines vous mènera sur les plus hautes routes du monde. Vous poserez vos valises à Leh, la capitale du Ladakh, et rayonnerez à partir de là. Vous découvrirez des monastères bouddhistes accrochés à leur éperon rocheux et admirerez leurs thangkas et mandalas datant de plusieurs siècles. Lors des festivals, les moines effectuent des danses masquées au son des cymbales et des conques.
Vous irez à la rencontre de la population locale, accueillante et chaleureuse. Le cadre naturel est splendide et les magnifiques paysages très variés. Montagnes minérales, lacs d’altitude aux eaux turquoise, vallées fertiles verdoyantes et hauts sommets enneigés constituent le décor naturel. La faune locale est variée ; oiseaux, yaks, chèvres pashmina, marmottes et ânes sauvages vivent en paix.
Bienvenue donc sur le Toit du Monde, où l’air est pur, où le temps semble s’arrêter et où l’esprit est libre….

Jour 01 – France – Delhi 

Selon votre heure d’arrivée, vous pourrez visiter quelques sites de la capitale indienne. La vieille ville d’Old Delhi, Chandni Chowk, la Jama Masjid, le Qtub Minar, le tombeau d’Humayun, les jardins de Lodi, le gurdwara de Bangla Sahib…les idées visites ne manquent pas !

Jour 02 – Delhi – Leh 

Après un vol domestique, vous voici arrivé au Ladakh. Bienvenue sur le Toit du Monde ! Leh est la capitale du Ladakh. En arrivant à votre hôtel reposez-vous, prenez le temps de vous adapter à l’altitude, Leh se trouve à 3500 mètres. Dans l’après-midi, vous pourrez partir à pied visiter le gompa de Sankar et admirer sur le chemin les belles maisons ladakhies traditionnelles.

Jour 03 – Leh, excursion à Shey, Thiksey, Stakna et Matho

Une journée d’excursion qui débute par la visite de Shey, village composé de 700 stupas et d’un ancien palais. Il abrite la statue d’un bouddha la plus vénérée du Ladakh. Le monastère de Tiksey est souvent surnommé le Potala du Ladakh, c’est l’un des gompas les plus typiques, digne d’une carte postale. Celui de Stakna est situé au-dessus d’une moraine panoramique et dévoile des intérieurs intéressants. Enfin, le gompa de Matho est situé dans un village pittoresque. Il domine les champs vert émeraude de la vallée de l’Indus.

Jour 04 –- Leh – Phyang (Fiang) – Basgo –Grottes de  Saspol – Alchi 

Départ pour une excursion de quatre jours dans la vallée de l’Indus.

Le monastère blanc et ocre de Phyang abrite une belle salle de prière. Lors du festival de Phyang Tsedup, les moines revêtent des robes colorées et effectuent des danses masquées et un gigantesque thangka est déroulé dans la cour. Poursuivez votre route jusqu’au point de confluence entre l’Indus et le Zanskar avant d’arriver à Basgo. Sa citadelle et son palais méritent qu’on s’y attarde.  Plus loin, les grottes de Saspol conservent des fresques d’une beauté surprenante dans un lieu qui fut la demeure de saints ermites. Enfin, les fresques sublimes du monastère d’Alchi comptent parmi les plus beaux exemples d’art indo-tibétain.

Jour 05 – Alchi – Mangyu – Rizong – Wanla – Lamayuru

Une vallée pittoresque mène au village de Mangyu. De nombreux petits gompas et stupas abritent des fresques d’une grande  finesse. Dans la salle de prières du monastère de Rizong, se trouvent des statues de Bouddha Shakyamuni, Avalokiteshvara et de beaux thangkas. Un peu plus loin, une petite route part vers la vallée de la Yapola. De magnifiques gorges, uniques au Ladakh,  invitent à la randonnée autour de  Phanjila, jusqu’à Wanla. Avant d’arriver à Lamayuru, la route traverse un « Moonland», paysage lunaire aux formations géologiques surprenantes. Le monastère de Lamayuru appartient à la lignée des Bonnets Rouges et 150 moines y résident. Les danses masquées lors du festival sont très réputées.

Jour 06 – Lamayuru – Atise – Rgyal – Mulbekh

En quittant Lamayuru, faites une halte à Atise, l’ermitage qui dépend de Lamayuru. De nombreux moines viennent ici pour méditer. Un endroit isolé, serein et d’une grande simplicité. Après avoir passé les cols de Fatu La et Namika, vous arrivez à Rgyal, un petit village caractéristique avec un temple creusé dans la roche. Enfin, dans le village de Mulbekh, la célèbre statue de Chamba est sculptée directement dans la paroi rocheuse. Elle représente un gigantesque Bouddha Maitreya, qui daterait du VIIIe siècle.

Jour 07 – Mulbekh – Gorges de Kanji – Shargole  – Likir – Leh 

En quittant Mulbekh, ne manquez pas la petite route qui part vers Kanji. Des gorges étroites et sinueuses nous offrent une symphonie de couleurs et des formations rocheuses splendides, avec une petite rivière en contrebas. Kanji est un village tranquille, avec un petit gompa et des maisons ladakhies traditionnelles. Le petit monastère de Shargole, creusé dans la roche abrite un Avalokiteshvara très adulé au Ladakh. Enfin, le gompa de Likir aurait été fondé au 11ème siècle. Il fut reconstruit au XVIIIe suite à un incendie.. La statue dorée de  Bouddha Maitreya de 23 m de haut attire bon nombre de bouddhistes et de voyageurs.

Jour 08– Leh – Tak Tok – Pangong 

Une excursion de deux jours, pour découvrir un très beau lac d’altitude. Sur la route, le monastère de Tak-Tok, accroché à son éperon rocheux, renferme les 108 volumes du Kanjur des enseignements de Bouddha. Une route sinueuse mène au col de Chang La (5360 m), l’un des plus haut cols du Ladakh, et même du monde. Sur la plateau du Chantang, le lac Pangong nous émerveille avec ses eaux aux camaïeux de bleu. Seul un quart du lac se trouve au Ladakh et le reste dépend du Tibet. Vous y observerez de nombreuses espèces d’oiseaux en particulier migrateurs.

Jour 09– Pangong – Chemrey – Hemis – Leh

Après avoir admiré le lever du jour sur le lac, nous partons vers Chemrey, un joli village dominé par un monastère photogénique. Il est réputé pour la grande statue de Padmasambhava, toute en cuivre. Dans le musée, vous admirerez un ensemble d’anciens livres tibétains ornés de calligraphie en or et en argent. La route se poursuit vers Hemis, dont le monastère compte parmi les plus grands et les plus riches du Ladakh. Plus de 500 moines y résident. Les façades du monastère sont ornées de très beaux balcons et donnent sur la grande cour. C’est ici que se déroulent toutes les cérémonies, en particulier le festival annuel de danses masquées. Il est dédié à Padmasambhava, le fondateur du bouddhisme tibétain. Ne manquez pas de visiter le musée, très intéressant. Retour à Leh en soirée.

Jour 10– Leh

Une journée pour découvrir la ville de Leh. Tout d’abord, le palais de la capitale du Ladakh. A l’intérieur, une salle de prière et des espaces d’exposition. Mais c’est surtout pour admirer la vue sur la ville que l’on vient visiter l’édifice. Montez ensuite à Fort Tsemo. Cette forteresse du XVIe siècle est aujourd’hui en ruine, mais le gompa est intéressant. Il abrite un bouddha Maitreya et une salle dédiée aux divinités protectrices. En redescendant, flânez dans la vieille ville, derrière la mosquée, et s’il vous reste du temps, poussez la porte du Central Asian Museum. Enfin, dans la zone piétonne du marché de Leh, vous pourrez visiter le monastère, dans lequel le dalaï-lama donne parfois des enseignements.

Jour 11 –Leh – Kardung La – Nubra (Diskit)

 Une excursion de deux jours pour partir dans la Vallée de la Nubra. La route passe par le col de Kardung La, situé à 5602 m d’altitude. Du col, la vue sur les sommets qui surplombent la vallée de l’indus est splendide. En descendant de l’autre côté, on profite des beaux paysages qui mènent le long de la rivière Shyok et de la zone de confluence avec la rivière Nubra. Sur cette ancienne route caravanière, un kaléidoscope de couleurs s’offre à nous : oasis d’orge en alternance avec les dégradés de gris, blanc et ocre des montagnes, et gompas parsemés de ci, de là. On arrive à Diskit, village réputé pour son gompa du XIVe siècle et son bouddha Maitreya de 32 m de haut, inauguré par le Dalaï-lama en 2010. La vue sur 360° depuis le gompa est superbe.

Jour 12 –Nubra – Sumur –  Kardung La – Leh

Dans le village de Sumur, un monastère plein de charme fut édifié il y a presque 2 siècles. Ils’agit du monastère de Samstanling. Les peintures murales des salles de prière sont exécutées avec finesse. Autour de Sumur, les montagnes minérales contrastent avec de surprenantes  dunes de sable blanc, dans lesquelles vous pourrez faire de jolies balades. Lorsque les routes de la Soie furent fermées, les chameaux de Bactriane, utilisés pour le transport des marchandises vers l’Asie centrale , restèrent sur place, dans la Vallée de la Nubra. En reprenant le route vers le Kardung La, vous pourrez faire un promenade à dos de chameau dans les dunes de sable de Hunder. Retour sur Leh.

Jour 13 –Leh – Tso Kar – Korzok (Tso Moriri)

Un excursion de trois jours sur la plateau de Rupshu, célèbre pour ses lacs d’altitude et ses paysages grandioses. Après quelques heures de route, le lac Tso Kyagar nous émerveille, avec ses eaux d’un bleu turquoise. On arrive ensuite à Tso Kar, qui signifie « lac blanc » en ladakhi. Le sel récolté sur les berges du lac a longtemps servi de monnaie d’échange, au Ladakh et au Tibet. L’eau du lac est fortement salée, pourtant de nombreuses espèces d’oiseaux, dont des grues à col noir. La route nous mène enfin à Korzok, où l’on peut trouver des hébergements en hôtel ou en campement, dans des tentes suisses.

Jour 14 –Tso Moriri – Village de Hanle

Le lac de Tso Moriri, situé à 4530 mètres d’altitude, est entouré de montagnes dont les couleurs varient du blanc au gris en passant par des dégradés d’ocre. Les hauts sommets enneigés qui le surplombent culminent à plus de 6000 m. Les nomades, avec leurs troupeaux de chèvres et de yaks, ne sont jamais bien loin. Cette immense étendue d’eau est un paradis pour la faune locale. On y observe des marmottes peu farouches, des kiangs (ânes sauvages, des bharals et des oiseaux. Route pour Hanle, l’un des villages les plus hauts du monde. Vous pourrez faire une balade agréable dans le village et découvrir la vie locale.

Jour 15 – Hanle – Leh

A Hanle, un petit gompa mérite qu’on s’y attarde. Ce village isolé est loin de toute pollution lumineuse. Son observatoire astronomique est réputé, et les techniciens seront heureux de vous le faire visiter et répondront à vos questions. Les informations recueillies par le télescope ne sont pas traitées au Ladakh, elles sont  sont directement transmises à Bangalore où les recherches sont menées. En retournant à Leh, vous pourrez vous arrêter aux sources d’eaux chaudes de Chumathang. Les habitants de la région croient en leurs vertus thérapeutiques.

Jour 16 – Leh 

Une journée à Leh, pour faire les dernières visites et quelques achats si vous souhaitez rapporter quelques souvenirs de ce voyage au Ladakh. Il y a plusieurs marchés tibétains répartis dans divers endroits de la ville. Ceux qui veulent visiter un dernier monastère aimeront découvrir celui de Spituk, situé près de l’aéroport. Le gongkhang abrite les divinités protectrices du monastère, et le panorama depuis le dernier niveau du gompa est très beau.

Jour 17  – Jour 18 =  Leh – Delhi 

Jour 17 – Jour 18 Leh – Delhi
Notre circuit au Ladakh s’achève. Tôt le matin, vol domestique pour Delhi. Il faut prévoir de rentrer sur Delhi au moins deux jours avant votre vol international. En effet, l’aéroport de Leh est situé à 3500 m d’altitude. Si les conditions météorologiques sont mauvaises, il peut arriver que les avions ne décollent pas. Il faut donc prévoir un peu de marge pour pouvoir prendre un vol le lendemain, ou le surlendemain. Vous pourrez poursuivre la découverte de la capitale indienne. C’est aussi l’occasion d’aller visiter le Taj Mahal à Agra, par exemple, ou la ville de Jaipur au Rajasthan. Vous pouvez aussi choisir de rentrer par la route en passant par Manali. Vous prendrez ensuite votre vol international le jour 19.

Jour 19 – Delhi – France

Parce que toutes les bonnes choses ont une fin, il va falloir penser au retour. Vous rentrerez de ce voyage au Ladakh avec des souvenirs plein la tête et le cœur !

Quelques informations pratiques :
  • La meilleure période pour venir dans cette région est de mai à septembre. En dehors des mois d’été, les chutes de neige peuvent être importantes et les routes d’accès à certains cols peuvent être fermées.
  • En été, les journées sont ensoleillées, mais les nuits sont fraîches. Pensez à prendre des vêtements chauds pour partir au bord des lacs d’altitude. Pour bien supporter l’altitude, pensez à vous hydrater régulièrement.
  • Pour plus d’informations sur le Ladakh, vous pouvez lire notre blog : https://indeendirect.com/voyager-au-ladakh/
  • Au Ladakh, dans chaque monastère important, un festival de danses masquées a lieu une fois par an. Pour en savoir plus, vous pouvez consulter notre blog : https://indeendirect.com/les-festivals-du-ladakh/
  • Nous pouvons prévoir d’ajouter une journée ou organiser votre circuit de façon à ce que vous puissiez y assister. En été, des festivals se déroulent à Lamayuru, Hemis et Phyang
  • A la fin de votre circuit, deux jours à Delhi sont prévus. En effet, en raison des conditions climatiques en haute montagne, il peut arriver que les avions ne puissent pas décoller. Il faut donc prévoir une journée de battement en cas de besoin.
  • Ceux qui ont plus de temps peuvent choisir de rentrer par la route pour visiter l’Himachal Pradesh et passer par Manali, Dharamsala, et Delhi.

Si nous n’affichons pas les tarifs de nos voyages en Inde, c’est que ceux-ci dépendent du nombre de participants au voyage et aussi de vos choix en matière de transport, d’hébergement et d’activités . Mais n’hésitez pas à nous contacter et nous vous communiquerons toutes les informations que vous souhaitez.